De samedi à mardi

En fin de semaine, j’ai eu la visite de Léa, d’Alexie et du jeune Éloi. C’était la première fois, à ma connaissance, que les chatons rencontraient un enfant. Ça s’est plutôt bien passé. On lui a montré à être doux et à respecter les chatons quand ils voulaient s’en aller, parce que c’est la meilleure manière d’être ami avec un chat : il doit sentir qu’il peut te faire confiance! Je pense qu’il ne faut pas faire l’erreur de croire que les enfants sont naturellement gentils avec les animaux. Il faut leur apprendre. Si tous les enfants avaient l’opportunité d’apprendre à être doux et respectueux avec les animaux, le monde changerait drastiquement en quelques générations, et pour le mieux. Mais bon, si je descends d’une marche de mon utopie, je peux au moins te dire que le super spray que m’a concocté Léa est fantastique. Vodka + huile essentielle de lavande. C’est bin la première fois que j’ai pas l’impression de rajouter un parfum par-dessus une mauvaise odeur. Habituellement, quand on spreade du Febreeze après être allé à la salle de bain, au final ça sent juste la marde au fruit de la passion, par exemple. Le spray de Léa, lui, il semble purifier l’air pis en plus, bonus, la lavande repousse les chats. J’ai donc pris l’habitude d’en envoyer quelques sprays aux endroits où les chats ont fait des dégâts (après nettoyage, évidemment). En tout cas, retiens ça : lavande. Et la citronnelle, aussi!

*

Lundi soir, je gardais Petit Chou, le lapin gothique d’un ami qui est parti voir des orques et des pygargues à l’autre bout du pays. J’ai eu un peu peur parce que ça m’a pris une bonne demi-heure avant de trouver Petit Chou, qui s’était caché dans le tiroir du four. Wtf, Monsieur Lapin? T’as pas d’affaire dans un tiroir de four, c’est pas une place pour les lapins, ça. Je lui ai donné une feuille de chou (hu hu) et il a grignoté ça comme un vrai. J’ai chillé environ deux heures avec le lapin, ça m’a donné un break de mes démons. En fait, c’est pas vrai. Je m’ennuie d’eux quand je pars. À mon retour, j’ai enfreint l’une des clauses de mon contrat de famille d’accueil et je suis sortie dehors avec Madame Maman sans laisse ni harnais. J’ai décidé de lui faire confiance, avec tous les risques que ça implique. Elle est restée sur moi durant les cinq minutes qu’on a passées à ronronner ensemble — OK, je ronronnais pas vraiment —, super détendue, une patte qui pendouille, la nonchalance même. Pourquoi seulement cinq minutes, si on était si bien? C’est que Damien l’enfant du yawbe est arrivé au pas de la porte avec le dardjére tout beurré de marde. Encore. C’est ça qui arrive quand un p’tit poffé chie mou. J’ai demandé à Ringuette de le tenir pendant que je tentais de le nettoyer avec une débarbouillette (qui fait maintenant partie de mon set de guenilles, pouah). Je pense que je vais devoir lui tondre les fesses. Ça lui apprendra.

En après-midi, Simon et Jérémy étaient venu rencontrer Madame Maman. Ils étaient déjà en amour avec elle, et là ils ont pu faire connaissance avec cette chatte d’exception. Je sais que je peux leur faire confiance, et j’aurai l’esprit en paix quand elle partira vivre chez eux. Même si je sais que ça me fera un pincement de ne plus l’avoir avec moi. Ses futurs adoptants nous ont fait don d’une pyramide de manger mou de luxe! J’ai beau être une végane radicale ayant un fort dédain pour la viande, ces p’tites cannes-là, je trouve qu’elles ont l’air bonnes. Grandma’s chicken soup. Paw lickin’ chicken, with chicken in gravy. Si je range ça dans mon garde-manger, je suis sûre que Patrick va en mettre dans ses tites sanouiches anti-hangover.

Madame Maman, la plus belle des mamans chattes.

Madame Maman, la plus belle des mamans chattes.

Le lendemain, Annie m’a fait don d’une magnifique poubelle en métal qu’on a magasinée au Rona. L’adjectif n’est pas abusif, crois-moi. Sur le chemin du retour, une madame lui a lancé « WOW! Est donc bin belle ta poubelle! Comment qu’a t’a coûté? ». La madame était pâmée. (Défi : te faire siffler parce que tu promènes une belle poubelle.) À notre arrivée, Laurie était déjà chez moi, en train de flatter les petits minous fous. Elle les a observés un bon moment, elle a pu jouer avec. Avant de partir, elle m’a dit qu’elle hésitait entre Whitney et Erika, et qu’elle allait m’écrire quand elle aurait fait son choix. Eh bien aujourd’hui, elle s’est décidée, ce sera Erika qui viendra vivre chez elle et Anakin, son jeune chat tuxedo. Ça c’est une belle nouvelle. Un autre bon foyer de trouvé.