On parle de la PoF dans le Journal Métro!

Il y a quelques semaines, Judith Lussier est venue chez moi afin de m’interviewer au sujet de la Fondation Po. J’étais vraiment enthousiaste, tant parce que j’admire cette journaliste (j’ai émis un grand AON en lisant ce billet, entre autres) que parce que j’espérais que la PoF se fasse de nouveaux ami-e-s! Parce que la Fondation Po existe grâce à un tas de gens généreux. La PoF mise sur la solidarité!

C’est donc avec beaucoup de joie et d’excitation et que je vois de nouveaux abonné-e-s apparaître sur la page de Po. Certains m’ont même écrit (merci!), et j’ose croire que cette visibilité nous aidera à trouver de nouveaux foyers et familles d’accueil.

La photographe qui accompagnait Judith, Daphné Caron, m’a envoyé de super belles photos que je partage ici avec son autorisation.

Whitney et George relaxent.

Whitney et George relaxent.

Bon, la bataille pogne.

Bon, la bataille pogne. Le calme ne dure jamais longtemps dans une meute de chatons.

Mathieu peut mettre Whitney sur pause...

Mathieu peut mettre Whitney sur pause…

...elle cesse de bouger...

…elle cesse de bouger…

...et finit par se détendre complètement. L'étape suivant, c'est les pattes molles qui pendouilles, les yeux mi-clos et la bouche entrouverte.

…et finit par se détendre complètement. L’étape suivant, c’est les pattes molles qui pendouilles, les yeux mi-clos et la bouche entrouverte.

freroux1

La tape au ralenti, en quatre images. Ça représente bien les frèroux, je trouve!

freroux2 freroux3

La tape au ralenti, en quatre images. Ça représente bien les frèroux, je trouve!

Irrésistible George.

Irrésistible George.

Démon 3D.

Démon 3D.

Merci à Judith et Daphné!