Mami va bien

Samedi dernier, j’ai emmené Mami à la clinique pour ses vaccins. J’avais prévu y retourner une semaine plus tard pour sa stérilisation, mais on a un peu changé les plans vu la situation…

Mami faisait encore des pipis hors de la litière, et avec l’arrivée de ses chaleurs, ça s’est empiré. Sa famille d’accueil commençait à désespérer, et avec raison. Quand tu travailles à temps plein et t’occupes de ton bambin, ramasser des pipis en revenant du boulot, c’est pas le meilleur des passe-temps, disons. J’ai donc fait ce que j’aurais dû faire depuis longtemps : j’ai demandé au vétérinaire de s’assurer que les pipis n’étaient pas symptomatiques d’un problème de santé. Mami a donc passé des tests sanguins pour vérifier l’état de ses reins et de sa glande thyroïde, en plus d’un test d’urine. Résultat? Ses organes vont bien, et elle n’a ni VIF ni FeLV. Par contre, le test d’urine révèle que Mami avait une infection urinaire. Elle prend donc des antibiotiques, et depuis, aucun pipi hors litière! Ça me soulage qu’on ait pu trouver la cause du problème, mais je me sens très mal d’avoir négligé de vérifier cette hypothèse plus tôt. On avait tendance à croire que c’était d’origine comportementale, puisque Mami faisait toujours pipi aux mêmes endroits. Et pourtant! Enfin, elle guérit bien. Aussi, elle a été stérilisée et s’est vite remise d’opération. Les choses se placent enfin pour cette merveilleuse minette! Mais il manque un bout à mon histoire, me diras-tu. Oui, j’y arrive.

Je voulais pas abuser de la patience de ma famille d’accueil. Elle a bien pris soin de Mami, et je sais qu’elle était beaucoup aimée là-bas. Mais j’étais prête à la reprendre au Manoir Po jusqu’à ce que je lui trouve un foyer qui serait prêt à travailler sur son problème de pipis inopportuns. Mais il s’est passé quelque chose de quasi magique.

La veille du rendez-vous à la clinique, Anne-Claire m’a contactée sur Facebook. Elle est déjà famille d’accueil pour la SPCA, et elle m’offrait de garder des chats de la PoF. Je l’ai appelée et je lui ai parlé de Mami. J’ai préféré être transparente, et je m’attendais à une réponse peu enthousiaste de sa part (tsé, « yo, veux-tu garder un chat qui pisse partout? », c’est pas l’offre la plus alléchante), mais Anne-Claire était prête à prendre Mami dès sa sortie de la clinique. On avait peu de temps pour s’organiser, alors j’ai sauté des étapes et j’ai apporté Mami à Anne-Claire. J’ai jasé un bon moment avec elle et son copain, et j’ai senti dit que je pouvais leur faire confiance, que tout se passerait bien.

Mami accourt quand on l’appelle. Anne-Claire dit qu’elle saute sur ses genoux pour se faire flatter et ronronne de joie. Elle m’a envoyé une photo d’elle sur laquelle Mami se fout le nez dans son cou. C’est magnifique. Je suis si contente que Mami soit enfin détendue! Pour mettre toutes les chances de son côté, je vais lui chercher un foyer sans jeunes enfants, car je crois que ça fait une différence sur son comportement et son bien-être.

Mami-bedon

On dirait que cet animal se sent à l’aise.

Je serai la gardienne de Mami dans quelques jours, je vais aller prendre soin d’elle pendant qu’Anne-Claire sera à l’extérieur de Montréal. Je compte bien traîner mon appareil photo avec moi pour t’inonder de photos de la belle Mami. Prépare-toi. Chatons, Mami, chatons, Mami.

Merci infiniment à la clinique vétérinaire Iberville d’avoir bien pris soin de Mami, et d’avoir gentiment accepté de la garder alors que la clinique était fermée.

Tu souhaites adopter la tendre Mami? Clique ici!

Mami