Dorloter Whitney

(Cet article a d’abord été publié sur Patreon.)

Whitney a commencé à m’inquiéter dimanche soir. Elle avait perdu l’appétit, restait cachée dans des endroits retirés, et ne voulait même pas jouer. Ma Whitney fofolle n’était plus tannante, et bien que je ne voyais pas d’autres signes alarmants (pas de fièvre, pas de déshydratation, pas de léthargie), j’ai préféré consulter pour en avoir le cœur net.

Le Dr Marku a donc examiné Whitney hier. Elle est jeune et n’a jamais été malade. On aurait pu faire un paquet de tests, mais il a préféré attendre encore quelques jours et attribuer son état au stress. C’était mon hypothèse, puisque Whitney est une petite chatte qui semble un peu plus sensible aux changements. Elle met toujours plus de temps à s’adapter aux nouveaux pensionnaires. Et dans les derniers mois, elle a dû cohabiter avec Ong Lee, Jean-Claude (Monroe), Bela Lugosi, et Hillary la tornade. En plus, notre salon est inaccessible depuis 2-3 semaines pour cause de rénovations mineures. Ça fait beaucoup de stress pour ma gougoune.

Hillary est partie dans son nouveau foyer d’accueil mardi (merci Isabelle!). Le Manoir Po est bien tranquille en ce moment. Trois chats seulement, ça fait longtemps que j’ai pas vu ça! Eh bien on dirait que c’est tout ce qu’il fallait pour que je retrouve ma Whitney fofolle. Ce matin, vers 6 h, elle m’a réveillée pour jouer. Elle m’a apporté son nouveau jouet préféré, un long cordon. Ce cordon, je peux le lui lancer dans tous les coins de la pièce durant une heure et elle ne se tanne pas. Elle va grimper et fouiller et réfléchir pour atteindre le cordon, puis me le ramener fièrement sur le lit. Tout ça en couinant et en miaulant.

Là, elle ronronne fort sur moi, ses petites pattes gantées bien étalées, le cou perdu dans les limbes et les yeux mi-clos.

On va garder le Manoir Po tranquille pour un bon moment. Mes chats ont besoin de se sentir chez eux. Je vais racheter des recharges pour mes diffuseurs Feliway. Et finir de rénover leur salon. Avec plein de tablettes pour les minous.

whitney transport