Les gobelins

Ils ont eu 6 semaines lundi dernier. Portos est guérie de sa grosse rhino, et Gauvin a été malade genre une journée et demie. Vermifuge terminé, plus de biberons à donner, premiers vaccins reçus : le fonne commence enfin! Mais je vous ai pas encore dit pourquoi je me suis retrouvée avec six bébés sans leur maman…

bebes vaccin

À la clinique, après l’examen et le vaccin. Les p’tits sont vite tombés de fatigue.

Kim s’occupe d’une toute petite colonie de chats féraux dans sa cour. C’est de là que proviennent Boo, She-Ra, Gluten et Jem. Kim a trappé les deux chattes qui restait, Fauve et Mademoiselle Bleue (la maman de Boo), et les a emmenées à ma clinique. Les chattes étant très sauvages, c’était difficile de bien les examiner avant l’anesthésie, mais on savait qu’elles étaient gestantes. C’est seulement une fois que Fauve fut endormie que ma vétérinaire a vu que ses bébés étaient à terme. Un seul des chatons a survécu, Yvain. À son réveil, Fauve n’a pas voulu s’en occuper. Peut-être à cause du stress causé par sa détention et l’anesthésie, peut-être parce qu’elle avait peu ou pas d’expérience, ou tout ça en même temps. L’une des techniciennes de ma clinique s’est occupée du petit Yvain (merci Jade!), et entre temps, Mademoiselle Bleue a accouché à la clinique de cinq bébés. Elle a adopté Yvain et s’est occupée des six petits durant plus de deux semaines.

Parce que ce serait trop difficile de socialiser des bébés d’une mère aussi farouche, ma vétérinaire m’a fortement suggéré de les séparer. Les petits commençaient déjà à cracher après les humains qui essayaient de s’approcher d’eux, et Mlle Bleue faisait tout ce qu’elle pouvait pour cacher ses bébés de nous. Détail important : je n’avais pas de foyer d’accueil pour toute la famille. Vous imaginez, garder sept chats en pension dans une clinique durant des semaines? C’est impensable.

Mais séparer de si petits chatons de leur mère me semblait tout aussi impensable. J’en ai discuté avec le comité d’éthique, mais on n’arrivait pas à une réponse claire. C’est durant leur deuxième semaine que j’ai pris la décision. Pour diminuer le choc, trois des bébés ont d’abord été retirés. Quelques jours plus tard, les trois autres.

Je ne sais toujours pas si on a pris la bonne décision. Et si j’avais gardé Mlle Bleue chez moi, avec les bébés? Est-ce que j’aurais pu les approcher pour les socialiser? La période d’imprégnation chez le chat dure seulement quelques semaines. Durant ce laps de temps, si les chatons n’ont pas suffisamment eu de contacts (positifs) avec les humains, ils risquent de rester craintifs. Gluten et Jem en sont un exemple. Pourquoi personne ne veut les adopter, vous pensez? J’avais pas du tout envie qu’on se retrouve avec six chatons craintifs de plus. C’est pas cool pour nous parce que ça nous fait une charge de plus, mais c’est surtout pas cool pour eux, qui auront difficilement une vie relaxe et épanouissante en présence des humains. Et pour être bien honnête, j’avais zéro envie de torcher des p’tits gobelins. C’est du trouble, des chatons sans maman. Il faut stériliser tous les instruments et contenants pour le lait; préparer le lait; donner le biberon aux 4 à 6 h; frotter les founes pour stimuler la miction et la défécation; laver les faces crottées; changer et laver les serviettes chaque jour; retourner à la clinique/animalerie acheter du crisse de lait en poudre 28 $; gérer la constipation/diarrhée, etc. Et rajoutons à ça les imprévus, comme se rendre chez DMV la nuit à deux reprises parce qu’on craint pour la vie d’un bébé malade. Oui, tout ça, je m’en serais allègrement passé. Heureusement, le pire est passé, et comme je vous le disais, le fonne peut commencer. Et moi, je peux dormir un peu plus.

Alors les petits gobelins découvrent leur environnement. Ils explorent le reste du Manoir Po, font connaissance avec leur tuteur Frédéric-Démon et Whitney la méchante. Ils sont en grande forme! Portos est encore un peu chétive, alors elle aime moins les jeux de lutte violente avec les autres, mais elle joue quand même, me suit partout, me grimpe à partir des chevilles jusque sur les épaules pour me miauler et ronronner dans les oreilles, et quand elle trotte, elle est d’une quioutitude exagérée. Mes amies savent que je suis pas insensible à son charme et me disent toutes de l’adopter. Mais moi je dis oh no, je laisse ça aux autres, les petits mini bébés chatons mignons. Portos va très certainement trouver un bon foyer, sans aucun problème.

portos quioute

Aucun commentaire nécessaire.

J’apprends à connaître la gang, mais je dois avouer que j’en connais certains plus que d’autres, car ils ont eu droit à des « privilèges ». D’abord, Portos a dû recevoir plus de soins, et je sens qu’elle a besoin de plus de présence et de chaleur, alors je la garde plus souvent avec moi. C’est comme ma petite perruche. Ensuite, on a eu un problème de tétage de pénis. Ouin. Depardieu tétait le pénis de ses frères. Je sais, moi non plus j’avais jamais vu ça. Mais il faut le comprendre : c’est un chaton orphelin qui cherche à téter tout ce qui dépasse dans le pelage des autres chats. Gauvin semble s’en dégager plus facilement, mais le pauvre Yvain avait le petit pénissio tout irrité. Prescription : appliquer de l’onguent sur le prépuce, et séparer Yvain du téteux. C’est comme ça que le petit Yvain a commencé à dormir du côté des grands. Yvain, c’est un gentil nono. Il se met à ronronner dès que je le flatte ou le chatouille sur le bedon, et se vire sur le dos pour s’exciter les pattes et faire des petits yeux ronds.

demon yvain

Pepa Démon toilette bébé Yvain sous le regard mi-sévère mi-blasé de Whitney.

La prochaine fois, je vous parle plus en détail de Bébé Cactus, Aramis, Gauvin et Depardieu. Je peux quand même vous dire tout de suite qu’ils sont tous adorables, joueurs, curieux, sociables, et totalement inconscients des dangers de la vie. D’ailleurs, Bébé Cactus a mangé une volée parce qu’elle n’a pas respecté les limites de Whitney. C’était pas une grosse tape, là. Mais je pense que le message est passé.

whitney mechante

Démon, témoin impuissant de la colère de Whitney la méchante.

Durant les six à huit prochaines semaines, les petits suivront une session intensive d’éducation féline. Démon a déjà commencé ses enseignements : Allotoilettage 101, Apprendre à calmer ses ardeurs, La signification du grognement. J’ai hâte qu’il soit rendu aux cours Pipi dans la litière et Enterrer ses cacas comme un grand. Et je compte sur Whitney pour leur enseigner ses meilleures techniques de chasse au cordon.

demon bebes

Depardieu, Démon, Yvain et Aramis. Les classes sont commencées!

PS : Fauve et Mlle Bleue ont retrouvé leur liberté, après avoir été stérilisées, bien sûr. Je me permets de dire qu’elles ont l’air très heureuse d’avoir la querisse de paix. Elles continuent leur vie de chattes communautaires et viennent manger chez Kim, qui leur fournit aussi des abris. Ça me semble le meilleur compromis pour un chat féral qui n’apprécie pas du tout la compagnie des humains.