Plein de bonnes nouvelles!

D’abord, le matou que mon amie Gen essayait de placer dans un nouveau foyer a été adopté. C’est le monsieur qui le gardait qui lui a trouvé une famille d’adoption. J’espère que le matou y sera bien, et que la situation ne se répétera pas.

Un amas de barbajoues.

Un amas de barbajoues.

Les barbajoues vont bien! La petite Rosie est encore un peu congestionnée, mais elle est en forme! Elle joue avec ses frères et les démons, elle grimpe (sur nos jambes, ouch), saute, court, et elle mange comme un porcelet. Mais elle est encore tellement mini! À un point tel qu’elle part au vent même s’il ne vente pas. La conjonctivite de Flaubert est pas mal chose du passé, et il est presque aussi fou que les roux. Les deux bruns, c’est les plus petits. Quand ils galopent, ils bondissent un tout petit peu. Piou piou piou piou piou! Et les roux… Quelle team d’enfer. George, c’est le plus grand, et le plus ronronnant. Andrew, c’est le plus troll d’entre tous. C’est vraiment un p’tit crisse. Ses plus gros fonnes du moment : attaquer la queue d’un chat qui dort, faire le tour du manoir en grognant avec son gogosse à tentacules dans la bouche, et fermer mon portable quand je le laisse sur le lit sans surveillance. Oh, et ce matin, mon coloc l’a vu traîner son jouet préféré jusque dans le bol de bouffe et manger en grognant. Aucun autre chat ne pouvait s’approcher et manger, Andrew ne voulait pas. Si c’est pas un ossetie, ça.

Lire la suite

La tendresse d’un démon

Quand Frédéric-Démon ronronne près d’elle, Rosie est tout de suite apaisée et se met elle-même à ronronner. Je ne saurais expliquer pourquoi, mais quand elle ronronne, sa respiration semble moins laborieuse. Peut-être à cause des vibrations? En tout cas, la présence de son grand-frère-papa adoptif lui fait du bien, et j’ai remarqué que Flaubert aussi aime bien dormir avec mon beau chat brun. Whitney, elle, est surtout une partenaire de jeu. Quand Rosie a tenté un rapprochement aujourd’hui, Whitney est partie en chignant. Mes démons sont donc des alliés pour la Fondation Po! Ils réconfortent les pensionnaires et jouent avec eux. Et ça donne un petit break à maman Cyndi-Lauper.

Demon-Rosie_4787

« Tu vois? C’est comme ça qu’on se couche sur un portable. »

Demon-Rosie_4783

« C’est une bonne source de chaleur, et maintenant, l’humaine peut nous donner toute son attention. » 

Lire la suite

Rosie la survivante

La première chose que j’ai faite ce matin, après avoir tassé les grosses fesses de Whitney de ma face, ce fut de me rendre rapidement à la clinique pour apporter de nouvelles doses d’antibiotique pour Rosie. Au téléphone, on m’avait dit qu’elle semblait aller un peu mieux, alors je suis allée la voir dans sa cage, dans la petite salle d’isolement. Rosie! Ma p’tite Rosie Lili! Elle s’est tout de suite mise à miauler très fort, avec une force que je n’avais pas vue chez elle depuis des jours, et dès qu’on a ouvert la porte, elle a voulu grimper sur moi, elle ronronnait comme un tracteur, si petite, frêle comme écureuil empaillé pas rembourré, le poil hirsute et beurré de médicament, de manger mou, et quoi encore… J’étais émue de la voir comme ça. Crottée comme jamais, mais pleine de vie. J’aurais voulu la ramener, mais c’était évidemment plus sage d’attendre que le vétérinaire lui donne son congé. « Si elle va bien cet après-midi, elle pourra sortir en soirée. » J’ai quitté la clinique, pleine d’espoir, pour aller faire ma tournée de médicament.

Ça ne s’est pas super bien passé. Flaubert, cet être « d’une violence inouïe », m’a snappé un doigt. On le tenait fermement à deux, et il avait beau être emballé dans une serviette comme un egg roll, il était déterminé à ne pas gober son remède. C’était la première fois que je me faisais mordre par un chat, mais je savais que ça pouvait être grave. J’ai longuement lavé mon doigt sous l’eau courante avec beaucoup de savon, en faisant sortir le sang comme si c’était du venin, puis je suis allée à la pharmacie pour acheter du Polysporin. L’affaire avec les morsures de chat, c’est que ça peut facilement s’infecter parce que les chats ont de petites dents pointues et une salive loadée de bactéries. Un peu comme s’ils nous injectaient de la bave toxique. Bon, je veux pas faire peur aux hypocondriaques, là, je veux simplement faire une petite mise en garde : si tu te fais mordre au sang par un chat, lave bien la plaie, et va voir un médecin. C’est que le pharmacien m’a dit de faire. Par chance — si on peut parler de chance vu le contexte… —, mon médecin fait du sans rendez-vous à partir de midi. J’ai eu tout juste le temps de me présenter pour l’ouverture, puis je suis retournée le voir une heure plus tard. Il m’a remis une prescription de Clavulin (amoxicilline!) à prendre seulement si je vois des signes d’infection. Si ça arrive, ça devrait se déclarer dans deux jours. Il m’a aussi signé une prescription pour mettre à jour mon vaccin antitétanique. Ça, c’est les précautions à prendre. Ça se peut que ça se passe très bien, mais si ça s’infecte, j’aurai ce qu’il faut. Le savais-tu, toi, que les morsures de chat sont à peu près les pires morsures? Ça demeure tout de même moins inquiétant qu’une morsure d’humain ou de dragon de Komodo. Si tu te fais mordre par un dragon de Komodo, ou bien t’as vraiment la poisse, ou bien tu joues avec le trouble. Et moi, bien, je pense que je suis simplement tombée sur un p’tit punk de chaton, et que je devrai trouver une nouvelle manière de le soigner…

« C'est pas que je suis méchant, c'est juste que j'haïs vraiment ton stoffe aux bananes. »

« C’est pas que je suis méchant, c’est juste que j’haïs vraiment ton stoffe aux bananes. »

Lire la suite

Barbajoues VS méchant virus

Je viens de finir ma tournée de médicaments. Deux millilitres d’amoxicilline, une goutte de Maxitrol par œil deux fois par jour, un millilitre de lysine. Deux fois par jour, pour chaque petit barbajoue. C’est Léa qui les a nommés ainsi. Après la famille de démons, voici les barbajoues. Ça vient des Denis Drolet. C’est quioute, gnéseux, ça fitte. Bref, les barbajoues nécessitent beaucoup de soins en ce moment, mais c’est pas ma principale inquiétude. La maman, Cyndi-Lauper — juge-moi pas, stp, j’ai vraiment manqué d’inspirationquand fut le temps d’ouvrir leur dossier à la clinique —, n’a aucun symptôme, les rouquins George et Andrew sont en grande forme, mais les deux plus petits, Rosie et Flaubert, sont plus affectés par la rhino. Bébert remonte la pente doucement, mais Rosie est hospitalisée depuis mardi matin. Annie-Claude, Frédéric et moi nous sommes rendus à la clinique parce que la petite était beaucoup trop congestionnée. Elle refusait de boire et manger, et on devait la gaver. Le Dr Jaramillo l’a examinée, et il m’a dit qu’il ne pouvait pas me garantir qu’elle allait s’en sortir. Quel choc… Mais on met toutes les chances de son côté. Elle reçoit des fluides pour rester hydratée, elle est gavée de bon manger nutritif, elle reçoit toujours ses antibiotiques, en plus d’un anti-inflammatoire, et on lui administre aussi de l’oxygène. En soirée, j’ai aussi amené Flaubert à la clinique, car je trouvais qu’il déclinait un peu, alors que je m’attendais à ce que les antibiotiques commencent à faire effet. Heureusement, plus de peur que de mal. Dr Jaramillo m’a dit de continuer le traitement, en plus de lui donner à lui aussi de la Tolfedine, et de le gaver au besoin. Que s’il n’allait pas mieux le lendemain, de le ramener pour qu’on lui administre des fluides. Bonne nouvelle : dès son retour à la maison, Flaubert mangeait! Pas besoin de le gaver, fiou! Je n’ose imaginer ce que ce serait, c’est déjà assez terrible de lui faire avaler l’antibiotique à saveur de banane… Hier, quand le coloc a vu Bébert se débattre pour éviter de gober sa médication, il a dit qu’il était « d’une violence inouïe ». « Violence inouïe? T’exagères… » « Il est d’une violence tyrannique. » Well, on peut dire que Bébert a du caractère. Et c’est mon p’tit doigt qui me l’a dit (ouch). Sinon, quand on ne l’emmerde pas avec des substances dégueuses, il est très doux et mignonnet! Et bien qu’il soit encore un peu congestionné, il joue avec ses frères, et j’ai remarqué qu’il aime bien Frédéric-Démon. Ça semble réciproque.

En mode camouflage.

En mode camouflage.

Lire la suite