Le cadeau

Hier soir, j’ai été témoin de la plus belle chose du monde. Je photographiais Janine Suppo dans sa chambre quand j’ai entendu Whitney émettre un petit couinement en provenance de l’autre pièce. Whitney? Elle accourt en lâchant un gros « WRAN-HEIN! », les oreilles dans le cran, et vient déposer sa boulette devant Janine, avant de repartir au galop. Je sais pas ce que ça voulait dire, mais dans mon cœur, je veux croire que ce fut l’ultime preuve d’amitié de la part de Whitney.

Too bad pour elle, Janine s’en crissait un peu. Hon.

boulette_6808
boulette_6793 Lire la suite

On parle de la PoF dans le Journal Métro!

Il y a quelques semaines, Judith Lussier est venue chez moi afin de m’interviewer au sujet de la Fondation Po. J’étais vraiment enthousiaste, tant parce que j’admire cette journaliste (j’ai émis un grand AON en lisant ce billet, entre autres) que parce que j’espérais que la PoF se fasse de nouveaux ami-e-s! Parce que la Fondation Po existe grâce à un tas de gens généreux. La PoF mise sur la solidarité!

C’est donc avec beaucoup de joie et d’excitation et que je vois de nouveaux abonné-e-s apparaître sur la page de Po. Certains m’ont même écrit (merci!), et j’ose croire que cette visibilité nous aidera à trouver de nouveaux foyers et familles d’accueil.

La photographe qui accompagnait Judith, Daphné Caron, m’a envoyé de super belles photos que je partage ici avec son autorisation.

Whitney et George relaxent.

Whitney et George relaxent.

Bon, la bataille pogne.

Bon, la bataille pogne. Le calme ne dure jamais longtemps dans une meute de chatons.

Lire la suite

Le jeu de la boulette

Insomnie. Whitney est bien contente, ça lui fait une partenaire de jeu pour jouer à LA BOULETTE.

Le jeu de la boulette : Whitney m’apporte un genre de pompon rouge qui sort de je ne sais où (cherches-tu ton pompon rouge? je l’ai) et le dépose devant moi en roucoulant. Je prends la boulette rouge et je la lance, Whitney s’élance à sa poursuite en couinant. Elle gosse un peu avec la boulette, puis me la rapporte fièrement, toujours en roucoulant.

Règles : Whitney a le droit d’insister si je ne réagit pas assez vite après qu’elle m’ait rapporté la boulette. Miaulements impatients, petites tapes sur le boulette (« regarde, REGARDE, j’ai trouvé la précieuse boulette que tu cherchais! »). Seule Whitney peut choisir le moment pour jouer à la boulette, et c’est aussi elle qui décide quand le jeu est terminé. Si un autre chaton s’intéresse au jeu de la boulette, Whitney a le droit de bouder et de faire semblant que ça lui tente pus de jouer.

Niveaux de difficulté : 1- Lancer la boulette dans une direction prévisible, dans un endroit à découvert; 2- lancer la boulette sous un meuble, ou dans une zone encombrée de la maison; 3- lancer la boulette dans la craque entre le mur et le lit, ce qui oblige Whitney à plonger pour retrouver l’objet convoité.

Tricherie : Whitney a toujours le droit de tricher et de me rapporter une boulette de kleenex si elle ne retrouve pas la boulette rouge.

Répéter jusqu’à ce que madame se tanne. Madame, c’est Whitney, pas moi.

C'est Whitney qui fait les règles. Pas de discussion.

C’est Whitney qui fait les règles. Pas de discussion.

De bonnes nouvelles pour clore 2014!

L’année se termine sur de bonnes nouvelles pour la Fondation Po. D’abord, les frèroux ont été castrés la semaine dernière (merci Lulu!), et ça s’est super bien passé. Ils sont rentrés à la maison le jour même, et ils étaient aussi énervés et ronronnants qu’à l’habitude. Et j’ai cru remarquer que mes démons se sont ennuyés d’eux durant leur absence de quelques heures. Ils avaient vraiment l’air de chercher quelqu’un ou quelque chose, ils faisaient le tour du Manoir Po, miaulaient, s’étalaient désespérément comme des baleines échouées. Moins de drive. Meh. C’est plate. Pff. Pauvres démons, ils vont devoir se faire à l’idée, parce que les roux vont bientôt partir dans leur nouveau foyer. Évidemment, ça fait partie des bonnes nouvelles! Parce que même si on va être plusieurs ici à s’ennuyer de George et Andrew, je ne peux que me réjouir qu’ils soient adoptés par cette famille. D’abord, je sais qu’ils seront bien traités et ne manqueront pas d’affection, ensuite, je précise qu’ils partent ensemble, comme je le souhaitais! Eh puis il fallait bien s’y attendre, la mission de la Fondation Po n’est pas de collectionner les chats. D’ailleurs, si tu souhaites adopter un chat ou un chaton bientôt, je te suggère de soumettre ta candidature sans attendre. Ainsi, on pourra tenter un match avec des minets qui semblent correspondre à ton profil. Il y a constamment des chatons sans foyer dans mon entourage, alors nul besoin d’attendre qu’ils mettent la patte dans le Manoir Po.

L’autre bonne nouvelle, c’est que la Fondation Po a gagné un panier de Noël que l’Hôpital vétérinaire Ste-Rose faisait tirer! Un gros tas de nourriture, de jouets et d’accessoires!

panier-cadeaux

Plein de cadeaux pour les tites poffes!

Lire la suite

Les ROUX

Ils sont fous, beaux, hyperactifs, trolls, vibrants, et roux. Et ils font des broulx à journée longue. Je souhaite fort que les deux frères soient adoptés ensemble, et qu’ils demeurent unis pour toute leur vie. J’explique ici pourquoi j’encourage fortement l’adoption de deux chatons d’une même portée.

George, c’est le p’tit moteur des barbajoues. Ça lui arrive régulièrement de se mettre à vibrer alors que je m’adresse à un autre chat. Il est comme ça, c’est un chaton gai. C’est aussi le plus grand, et le plus moelleux. Il est vraiment l’fonne à taponner, il a tout plein de peau! Ses taches de rousseur sur le museau le rendent déjà passablement irrésistible, alors essaie d’imaginer ce que ça peut être quand il lâche un petit miaulement rauque pour avoir de l’attention.

George

George

Le plus troll, le plus excité, le plus roux, c’est Andrew. C’est celui qui réveille tout le monde parce que c’est tout le temps, toujours le temps de jouer, et c’est celui qui aime un peu trop son jouet fétiche qui le transforme en Gollum dès qu’il le tient entre ses dents. Bien sûr, Andrew ne partira pas de chez moi sans son jouet favori, comme ça tu pourras aussi apprécier le spectacle du roux qui court partout en grognant comme une bête juste parce qu’il est en possession d’un gogosse multicolore au boutte d’une corde. Ouais.

Andrew

Andrew

Date de naissance : 30 juillet 2014 (approximativement)
Genre : mâles
Stérilisés : seront castrés avant l’adoption
Griffes : oui (Fondation Po est contre le dégriffage)
Propreté : oui, les deux savent utiliser un bac à litière et enterrent bien leurs déjections.
État de santé : très bonne. Ils ont eu une rhino peu après leur arrivée, chose très fréquente chez les chats qui vivent dehors ou se retrouvent à la fourrière. Ils ont très bien réagi aux antibiotiques, et c’est assez facile de leur administrer les médicaments, tant le stoffe dégueu aux bananes que les gouttes pour les yeux. La famille entière avait des puces et a été traitée au Revolution (c’est bin efficace, ce médicament!).
Lire la suite