Bilan 2015 : la PoF en quelques chiffres et quelques mots

J’ai décidé de faire un petit bilan pour l’année 2015. Il s’est passé beaucoup de choses, et j’ai bien du mal à résumer l’année tant j’ai peur d’oublier des gens, ou encore des événements importants, mais je ferai de mon mieux!

Commençons par la partie plate (à mon avis) : les finances. Je dis que c’est plate parce que les chiffres et l’argent, c’est pas ma tasse de thé, mais ça demeure essentiel pour le fonctionnement d’un organisme. On ne peut pas faire grand-chose uniquement avec de bonnes intentions. Les dons spontanés et les collectes de fonds (Indiegogo, vente de Noël, enchères, articles vendus sur ma boutique Etsy, vente de calendriers) nous ont permis de récolter 8889,76 $! C’est immense! Merci infiniment à toutes les personnes impliquées. Votre générosité et votre temps sont précieux. En plus de cette aide financière, la Fondation Po a reçu divers cadeaux sous forme de nourriture, jouets et accessoires. Ajoutons à cela les bénévoles qui assurent le transport des chats, ainsi que l’aide inestimable des familles d’accueil, et on se retrouve avec une équipe turbo efficace pour aider les chats!

Capture d’écran 2016-01-13 à 20.59.10

Bon, la moins bonne nouvelle, c’est que la Fondation Po est endettée de 2014,11 $. Mais on n’est pas si loin du but!

En plus de couvrir les frais pour la nourriture et la litière, les dons en argent ont pu nous permettre de venir en aide à tous ces chats :

  1. Janine Suppo
  2. Clint Eastwood
  3. Souricette (Cacahuète)
  4. Charles (Savon)
  5. Bébé Mouche-à-Feu (Eugène)
  6. Bébé Réglisse
  7. Ti-Boutte
  8. Doris (Douri)
  9. Ilsa la Tigresse (Miss Parker)
  10. Gru
  11. Indiana Jones
  12. Morphée
  13. Ron
  14. La Vache
  15. Ouimzie
  16. Ch’ti
  17. Mitsou
  18. Leeloo
  19. Brooke
  20. Brett
  21. Pétère
  22. Victor
  23. Chauve-Souris
  24. Jujube (Nelly)
  25. Princesse Mononoké
  26. Versus
  27. Luna
  28. Sandro
  29. Charlot
  30. Anatole
  31. Shiva
  32. Hamtaro
  33. Monsieur Bourru

Les soins de base comprennent l’examen médical, la vaccination, le vermifuge et la stérilisation. En plus de ces soins, nous avons pu entre autres :

  • soigner Janine Suppo (amputation de la queue et des oreilles à la suite d’engelures, détartrage et extraction d’une dent);
  • soigner Clint Eastwood (déshydratation, vomissements et diarrhée);
  • traiter une rhino et une otite à Gru, Morphée et Indiana Jones
  • retirer des calculs vésicaux à Ch’ti;
  • sauver la vie de Brett et Pétère;
  • offrir un détartrage et douze extractions à Charlot;

Ça fait beaucoup de vies sauvées et améliorées. Mais les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait, et c’est pourquoi nous avons dû dire au revoir à certains d’entre eux, malheureusement. Parmi mes projets pour l’année 2016, je compte faire une page hommage pour les disparus. Pour l’instant, je présente en bref les protégés de la PoF qui sont décédés en 2015 :

  • Christina, ma rate;
  • Madame Maman (eh oui… Je vous raconterai ce triste événement);
  • Mitsou, un chat errant recueilli dans un état misérable;
  • La Vache et Ouimzie, les deux belles gériatriques;
  • Britney, mon autre rate;
  • Eugène, victime de la route;
  • et Victor, qui a succombé à la panleucopénie.

Merci d’être passé-e-s dans nos vies. On ne vous oublie pas.

madame maman close-up

Bye, Madame Maman.

 

Pour finir sur une note plus joyeuse, voici la liste des chanceux qui ont pu trouver un foyer pour la vie en 2015 :

  1. Ron
  2. Mami
  3. Souricette (Cacahuète)
  4. Charles (Savon)
  5. Bébé Mouche à Feu (Eugène)
  6. Bébé Réglisse
  7. Ti-Boutte
  8. Doris (Douri)
  9. Ilsa la Tigresse (Miss Parker)
  10. Clint Eastwood
  11. Raphaël (Ralph-Laurent)
  12. Morphée
  13. Indiana Jones
  14. Brooke
  15. Jujube (Nelly)
  16. Anatole
  17. Sandro

sandro-avant-apres.jpg

Clint-adopte.jpg

Clint vit maintenant en région, où il apprend à respecter les moufettes.

En 2016, on espère trouver plus d’adoptant-e-s que de chats abandonnés. C’est un peu irréaliste de rêver à ça, alors espérons avant tout que les abandons diminueront, et qu’on pourra au moins trouver des foyers pour ceux qui attendent depuis longtemps. Je pense entre autres à Félix et Ch’ti, qui sont sous notre aile depuis février et avril 2015 respectivement.

Voici une prévision des dépenses à court terme :

  • le rappel de vaccin pour Charlot;
  • la stérilisation de Brett et Pétère;
  • l’examen et la vaccination de Luna;
  • un suivi médical pour Ch’ti, possiblement échographie abdominale;
  • exemen dentaire de Janine Suppo, et son rappel de vaccin en avril;
  • bilan général pour notre nouvelle rescapée, qu’on vous présentera sous peu.

Peter et Brett.jpg

Pétère et Brett, nos braves survivants.

Merci du fond du cœur pour votre soutien, merci de nous suivre durant nos aventures, les bonnes comme les mauvaises. La Fondation Po est encore jeune, notre organisation n’est pas encore optimale, mais on a fait du chemin et on a l’intention d’en faire encore.

Un merci spécial à José, sans qui Pétère et Brett ne seraient pas vivants aujourd’hui.

La Fondation Po vous souhaite une belle année 2016! Mille broulx!

Party party!

Woah, c’est le party au Manoir, et pour plein de raisons! Pour commencer, je reviens de la boutique Pattes à poil (4810, rue St-Denis), et la Fondation Po a reçu un beau cadeau de Charles, le conseiller qui était sur place. Je ne faisais que passer pour voir le stock et acheter quelques boîtes de manger mou, puis j’ai parlé de la PoF avec Charles, et il m’a offert des conserves, des échantillons Royal Canin, et des petits sacs de croquettes Orijen, même si ça faisait juste 15 minutes qu’on se connaîssait. Je pourrai donc faire un véritable buffet pour les chats afin de connaître leurs préférences. Les petits mogwaïs pourront également tester du bon menoum de manger mou, et détruire la petite souris grise qu’ils ont reçue en bonus. Merci beaucoup pour le cadeau, Charles!

Whitney examine et approuve les achats et les cadeaux de chez Pattes à poil. Étrangement, la souris a disparu au moment de faire la photo. Souris Houdini, où te caches-tu?

Whitney examine et approuve les achats et les cadeaux de chez Pattes à poil. Étrangement, la souris a disparu au moment de faire la photo. Souris Houdini, où te caches-tu?

Et en ce moment, les démons et Janine Suppo jouent fort : le poisson magique a toujours son effet sur Janine, et Frédéric-Démon claque des dents à la simple vue de sa nouvelle gogosse rose au bout d’un bâton. J’ai légué à Félix celle que j’avais déjà, alors j’en ai rachetée une. Mais c’est pas tout!

Hier fut une journée de marde. Littéralement. Marie-Noël m’a aidée à laver les mogwaïs pleins de caca, et c’était vraiment pas un luxe de leur donner un bain. Mais avant, on est allés à la clinique pour leur premier examen et leur vaccination. Alors partout où on est passés, on a laissé une odeur de marde : dans le taxi pour l’aller, dans la salle d’attente, dans la salle d’examen (où l’un d’eux a même fait caca sur la table), et dans le taxi du retour – à ce moment, Bébé Réglisse avait déjà lâché une bouse dans la cage de transport. Ouf. Mes excuses à toutes les narines qui ont souffert par notre faute hier. Mais c’était quoi, au juste, cette histoire de diarrhée? Dr Marku a dit « pus de lait ». Le lait n’est plus assez nutritif pour eux, et puisqu’ils mangent maintenant de la viande, ils ne doivent manger que ça. Et les céréales pour bébé? « Qui t’a dit de leur donner ça? » Marku m’a fait son regard désapprobateur typique (clin d’œil à mon amie Léa, qui avait presque l’impression que Dr Marku la chicanait quand Courgette était malade). La clinique vétérinaire où allait Danielle, l’ancienne gardienne des chatons, avait recommandé de leur donner des céréales pour bébé. Je trouvais ça étrange d’offrir de l’avoine à des chats, mais bon, c’était une recommandation de vet… Mais mon vétérinaire n’est pas d’accord. Pas de grains. C’est bon. Alors les mogwaïs ne mangent que des croquettes et du mou. Ils sont encore réticents à manger des croquettes, alors je les feinte en rajoutant la nourriture sèche à leur pâtée qu’ils trouvent déjà succulente. Je leur ai acheté un sac de Royal Canin, et ils ont déjà de la Science Diet. Est-ce que j’exagère? Pas du tout. Les chatons sont trop petits pour leur âge, alors on doit les inciter à manger par toutes les manières possibles. Ils ont des croquettes à volonté, pour le jour où ils se décideront à en manger spontanément, et je leur sers également des repas de mou et croquettes. Je commence enfin à voir des cacas bien moulés dans le bac à litière (désolée pour le détail…), mais certains des mogwaïs ont eu quelques coups de flux depuis leur bain, alors je devrai encore laver des fesses de chatons. Mais ça s’améliore! Beaucoup, même! Plus besoin de me lever en pleine nuit pour donner le biberon à six gloutons, c’est un grand pas pour eux, et un immense soulagement pour moi (ah, dormiiiiir!).

Bébé Réglisse et son petit museau aux fraises.

Bébé Réglisse et son petit museau aux fraises.

Bébé Réglisse?…

Oui, on leur a trouvé des noms gnéseux! J’avais demandé à mon ami Charles de m’aider pour ça, mais j’ai pas pensé au fait qu’en ouvrant leur dossier à la clinique, j’allais devoir les baptiser. Damn. On avait déjà Souricette (Robert trouve qu’elle a une face de souris), et Bébé Réglisse, qui ressemble à Capitaine Réglisse, le chat de mon ami Nicolas, et Frédéric voulait en nommer un Doris. Émilie-Lune et moi on avait déjà commencé à appeler Ti-Boutte le noir et blanc qui a le bout de la queue blanc, alors c’est ça qui est écrit sur son certificat de vaccination – Ti-Boutte, c’était aussi mon surnom quand j’étais bébé, mais ça, Émilie-Lune le sait pas –, et j’ai donné le nom de Bébé Mouche-à-Feu à l’autre chatte écaille de tortue (allô les fans des Pouliches!). Et le dernier, le petit tabby à la face de nono? Je l’ai appelé Charles, parce que Charles était pas là pour les nommer. Ça t’apprendra, Charles. (Et ça lui va bien, quand même!)

Je pense que Charles va être un p'tit crisse. Pendant que ses frères et soeurs étaient occupés à me quémander de la nourriture, il leur a fait une embuscade.

Je pense que Charles va être un p’tit crisse. Pendant que ses frères et soeurs étaient occupés à me quémander de la nourriture, il leur a fait une embuscade.

Bébé Mouche-à-Feu est du genre intense.

Bébé Mouche-à-Feu est du genre intense.

Ti-Boutte prend ça cool dans son lit chaud.

Ti-Boutte prend ça cool dans son lit chaud.

Charles trolle sa soeur Souris.

Charles trolle sa soeur Souricette.

Doris louche un peu, mais ça devrait disparaître avec le temps. On trouve qu'il a une tite face de loup-garou. Tu trouves pas?

Doris louche un peu, mais ça devrait disparaître avec le temps. On trouve qu’il a une tite face de loup-garou. Tu trouves pas?

Je veux aussi te parler de Félix, qui est maintenant colocataire de Mami, mais je dois d’abord préparer la campagne de financement Indiegogo de la PoF. Tous ces chats nous coûtent des sous, c’est l’heure de trouver des fonds!

Félix, trois ans et demi, a besoin d'un foyer pour la vie. C'est un gros chaton super doux!

Félix, trois ans et demi, a besoin d’un foyer pour la vie. C’est un gros chaton super doux!

Six petits mogwaïs insatiables

Chère lectrice, je dois te mettre en garde. Le présent article contient des photos tellement quioutes que ça risque de faire mal. Te voilà prévenue.

Il y a environ deux semaines, Facebook m’a dit qu’une portée de chatons avait besoin d’être nourrie au biberon. J’ai proposé mon aide, puis je n’ai plus eu de nouvelles. J’en ai conclu que les chatons avaient été pris en charge par quelqu’un d’autre, ça arrive régulièrement. Puis, j’ai eu une réponse lundi dernier. On me mettait en communication avec Danielle, la dame qui s’est retrouvée avec six orphelins. Une histoire un peu triste…

La chatte de Danielle s’est retrouvée enceinte accidentellement, et il y a eu des complications lors de l’accouchement. Danielle a donc consulté un vétérinaire, mais elle n’avait pas du tout les moyens de payer les 2000 $ nécessaires pour soigner la chatte. La clinique a alors proposé à leur cliente un abandon volontaire, chose qui est, je crois, commune : lorsqu’un client est dans l’impossibilité de payer pour les soins de son animal, on lui offre de prendre en charge ce dernier pour ensuite le faire adopter. Ça implique que le client doive abandonner son animal pour toujours, souvent sans même avoir de ses nouvelles par la suite. Danielle a dû garder les six chatons, car les frais d’abandon (!) étaient trop élevés…

mogwais_7231

Émilie-Lune a accepté d’aller chercher les chatons avec moi à Verdun. Elle m’aide souvent avec la PoF, entre autres pour aller chez le vétérinaire. Elle a sauvé beaucoup de chats dans sa vie, et c’est d’ailleurs elle qui a mis sur mon chemin la famille de démons. (C’est donc grâce à Émilie-Lune si je vis aujourd’hui avec Whitney et Frédéric-Démon, mes deux amours qui font grimper mon taux d’ocytocine, j’en suis sûre, alors je lui en serai éternellement reconnaissante. Et j’ai quand même eu le front de lui demander de l’aide, encore – et c’est loin, Verdun!) Ça paraît que Danielle et sa jeune fille ont bien pris soin de leurs chatons. Ils sont tout beaux et en pleine forme, et très bien socialisés. Ces p’tites poffes-là n’ont pas manqué d’amour, ça c’est sûr et certain. La fille de Danielle pleurait… Ça nous a brisé le cœur. Je savais pas trop quoi dire, et Émilie-Lune lui a demandé si ça lui ferait plaisir qu’on lui envoie des photos et des vidéos des chatons. Alors on va faire ça. C’est une promesse!

bicolore_7171

Durant le chemin du retour, les chatons ont fait une petite bouse dans leur transporteur. Impossible d’ouvrir la fenêtre, c’était l’une des plus froides nuits de l’hiver. On en avait pour encore un bon 20 minutes avant d’arriver, et déjà, ça goûtait le caca dans mon nez. Eeew. Mais penses-tu que ça m’a découragée? Pantoute. Je savais que je ramenais chez moi six petits paquets de troubles. Mais c’est un peu pire que je pensais.

bicolore_7223

Avoue que tu n’as jamais vu un p’tit crotté aussi adorable.

Faut dire que c’est la première fois que je prends soin de chatons aussi jeunes. À leur arrivée au Manoir Po, les démons et les barbajoues étaient déjà en mesure de manger des croquettes. Mes petits mogwaïs, eux, boudent les croquettes de luxe ramollies dans le lait. Sont pas encore rendus là. Par contre, les plus braves apprécient les céréales pour bébés. Ils semblent en santé, ils sont vigoureux. Quand j’entre dans leur chambre avec les seringues de lait, ils me grimpent le long des jambes, parfois même jusque dans mon cou quand mes deux mains sont occupées. Petites griffes de perruche, ouch. Le plus dur, c’est de les garder propres. Le moins sales possible, devrais-je dire. Quand ils boivent, ils s’en mettent partout dans la face, sur les pattes avant, et quand ils vont à la litière, ils en ressortent avec des granules et du caca aux fesses. Je les nettoie avec des serviettes tièdes, mais j’arrive pas à les rendre aussi fluffy que dans une pub de papier de toilette. Bref, ça se passe pas exactement comme avec une maman chatte. En plus de pouvoir faire la toilette de ses petits pendant l’allaitement, la chatte dispose – généralement – d’assez de mamelles pour nourrir toute la famille en même temps. Moi, quand je nourris un chaton, je suis prise d’assaut par cinq autres affamés. Et je te jure que ça n’a pas le sens de la politesse, un chaton. Danielle m’expliquait qu’elle les nourrissait en les plaçant sur sa poitrine, mais j’arrive pas à faire pareil. Je pense que ma technique n’est pas encore au point. Je devrais en prendre un à la fois et l’emmener dans une autre pièce pour le nourrir, quitte à faire peur à mes démons. Parce que oui, mes tendres démons, ceux dont je vante à tous la grande sociabilité – « ils sont si accueillants et aimants! » –, eh bien ils sont effrayés par ces minuscules mogwaïs qui peinent à faire cinq pas en ligne droite sans se planter. Ouan…

nono_7205

Et avoue que tu n’as jamais vu une face de nono aussi mignonne.

Janine Suppo, elle s’en sacre un peu beaucoup. Mais Démon, il observe les mogwaïs de loin en grognant un peu, et si l’un d’eux ose s’approcher, il crache. Mais il tient à les garder sous sa surveillance. Ne pas perdre de vue l’ennemi. Il n’est aucunement agressif, il a simplement peur. Gros nono. Whitney, elle, les regarde avec sa face de tarsier. Je pense qu’ils n’ont pas encore compris que ces petites bêtes appartiennent à la même espèce qu’eux. Je vais donc utiliser la tactique de l’échange de phéromones pour accélérer l’acceptation des mogwaïs par les démons.

Whitney semble un peu incommodée par les petits mogwaïs.

Whitney semble un peu incommodée par les petits mogwaïs.

Simone_7220

On peut la comprendre. T’as vu cette face terrifiante? Fais de beaux rêves.

Mais avant, je dois les nourrir. Oui, je les nourris après minuit. Watch out ce que ça va donner.

tabby_7227

PS : Demain, je te donne des nouvelles de Mami et je t’explique pourquoi ça m’a coûté 562 $ quand je suis allée à la clinique pour la faire vacciner.