Donner au suivant

Amis et amies de Po, j’ai besoin de vous, encore une fois.

Leeloo, le beau chat blond de mon amie Whitney, est blessé à la patte, et ça tombe bien mal. Whitney est cassée. Mais vraiment. Je voudrais tant payer les soins de Leeloo, mais je suis également cassée pour au moins une ou deux semaines, parce que les plus récents soins et vaccins des démons m’ont coûté cher. Bref, mauvais timing.

Si j’ai créé la Fondation Po, c’est entre autres pour ça : pouvoir aider des gens qui ne peuvent assumer des frais vétérinaires alors que ça urge. On m’a aidée, on m’aide encore, et je veux aider à mon tour. Et surtout, je veux que Leeloo soit soigné rapidement.

Alors voici Leeloo, prince des planchers de bois franc. On s’est tout de suite bien entendus dès qu’on s’est vus. C’est un chat zen et intelligent, et il est aussi soyeux que sa compagne humaine. Parce que Whitney, c’est une soie. C’est d’ailleurs en son honneur que j’ai donné ce nom à ma petite chatonne grise aux yeux malicieux. Quand j’ai accueilli ma famille de démons chez moi, Whitney — l’humaine — fut parmi des premières personnes à contribuer à la PoF. C’est une jeune femme aimante et généreuse, et je me dis qu’une personne qui aide tant les autres devrait aussi être aidée quand le besoin est là.

Leeloo

C’est un roux qui se prend pour un blond, en fait.

Comment aider?

J’ai recommandé à Whitney d’aller voir le Dr Marku, à la Clinique vétérinaire Iberville, où mes chatons sont suivis. C’est un vétérinaire de confiance, qui aime son travail, et qui fait de bons prix. Whitney a un rendez-vous ce soir, et j’attends qu’elle me fasse part du diagnostic et du montant du coût des soins. L’examen de base coûte 49 $, et si Leeloo a besoin d’une radiographie, on rajoute 95 $ sur la facture. Ensuite, mon papa va payer la facture par téléphone avec sa carte de crédit, puis je vais le rembourser avec les dons de la PoF et, si nécessaire, avec mon retour d’impôt que j’attends avec impatience.

Vous pouvez envoyer un don via PayPal en cliquant sur le bouton en haut de cette page, à droite.

Leeloo2

Leeloo, c’est un genre de Backstreet Boy, mais en plus sexy.

Je vous remercie chaleureusement, amis et amies de Po.

Leeloo face

Leeloo va être réparé bientôt, OK?

Départ de Madame Maman, arrivée d’un nouveau pensionnaire

Ce soir, Madame Maman est partie vivre dans son nouveau foyer. Ma joie est plus grande que ma peine, parce que je sais qu’elle est déjà aimée par ses nouveaux papas adoptifs, et qu’elle sera très choyée. J’ai de la chance d’avoir pu être témoin de moments de tendresse féline entre Madame Maman et ses rejetons démoniaques. Et je t’assure qu’elle n’a pas fait que leur fournir du lait, oh non! Elle leur a enseigné à être de bons chats. Quand les petits démons exagéraient un peu trop, Madame Maman leur montrait les limites. Wo. Les nerfs. On se calme. Les chatons qui reçoivent une éducations maternelle suffisamment longue (et adéquate!) sont plus équilibrés et contrôlent mieux leurs émotions. Ce qui fait qu’en plus d’être mieux dans leur peau, ils sont plus faciles à vivre pour les humains avec qui ils cohabiteront, puisqu’ils risquent moins de développer des troubles du comportement qui, je tiens à le rappeler, font partie des premières causes d’abandon. Il semblerait qu’au Québec, en plus d’avoir plein d’autres gros défauts en ce qui a trait à notre rapport aux animaux, on ait tendance à séparer les chatons de leur mère beaucoup trop tôt. Je t’invite à lire cette chronique d’Éduchateur, où on explique que maman chatte enseigne le cours Communication féline 101 à ses rejetons entre leur 5e et 14e semaine de vie. Il faut retenir qu’un chaton devrait rester avec sa mère au moins jusqu’à sa 12e semaine.

On estime que les démons sont nés à la fin mai. La date de naissance inscrite sur leur carnet de santé est le 28 mai, ce qui veut dire qu’ils entament leur 13e semaine de vie sur Terre. Madame Maman fut une mère exemplaire, ils passent beaucoup de temps à jouer entre eux, ils mangent du bon menoum de manger de luxe, et ils sont dorlotés comme des p’tits crisses d’enfants gâtés. J’espère que ces bons soins sauront réparer leur départ dramatique, que leur séjour à la fourrière est disparu de leur mémoire, et que le meilleur est à venir pour eux.

Et maintenant? Les démons sont encore tous là. Le départ d’Erika est prévu pour dimanche prochain, celui de Damien aura lieu possiblement à la fin du mois, et Jannoune reste avec moi jusqu’à la fin septembre. Quant à Whitney et Frédéric Démon, j’ose croire que je pourrai t’apprendre une bonne nouvelle à leur sujet très bientôt (oui oui, j’ai un plan).

Aon.

Madame Maman commence déjà à être à l’aise.

Et encore? Eh bien, la Fondation Po a un nouveau pensionnaire. Depuis hier soir, en fait. Ringuette et moi sommes allés le chercher à l’aéroport, il est de retour au pays après une longue absence. Ouais, la PoF héberge aussi des humains, on dirait. Mais je demanderai pas de dons pour lui. Je peux le nourrir avec des p’tits poudings Belsoy jusqu’à ce qu’il trouve du boulot puis un endroit pour vivre. Et là, en ce moment, il apprend à vivre avec les p’tites poffes du yawbe. Il m’a envoyé ce message tantôt :

Capture d’écran 2014-08-21 à 02.49.55

Tu vois bien que j’exagère pas?

Qu’est-ce que la Fondation Po? par Annie Lafleur

Je sais pas trop comment présenter le texte qui suit sans avoir l’air prétentieuse, mais je prends le risque. Parce qu’il est magnifique — c’est sûr, il est écrit par Annie, mon ossetie de poète!. Hymne à l’amitié, amour inconditionnel, témoignage de résilience.

Qu’est-ce que la Fondation Po?

Par Annie Lafleur – Auteure et Marraine de la PoF

Peu, trop peu de gens arrivent à point nommé dans nos vies. Plus qu’« à point » et « nommé », des mots presque vulgaires quand le drame s’impose, ce trop peu devient vite une seule personne. Cette personne nous transfigure, nous retourne comme une chaussette. Nous lave l’âme pour la peine. Bien souvent, cette personne s’efface pour nous laisser le socle, sans juger. Tous les jours, elle revient nous laver, souriante. Condamnés à vivre un moment douloureux après un verdict déchirant, l’amie revient et constate, reprend son seau, nous lave à grande eau. C’est Sophy.

Minnie la veloutée, dans toute sa poffure de crème glacée aux biscuits Oreo.

Minnie la veloutée, dans toute sa poffure de crème glacée aux biscuits Oreo.

Ma chatte Minnie est tombée gravement malade en mai dernier. Une escalade de problèmes contradictoires et difficiles à diagnostiquer a eu lieu sans crier gare. Des jours et des nuits d’angoisse solide, de tremblements, de nausées, de sanglots de mort et de désespoir bancal m’ont traînée jusqu’au bûcher, où Sophy m’attendait souriante, ses cheveux verts fraîchement coupés. Son sourire était comme celui d’un nouveau-né. Je me suis jetée dans ses petits bras, immensément défaite, avant même de voir le pire (qui n’est pas encore survenu). Tandis que je marchais dans le fossé des gueux, évitant le chemin clair, les gens, la vie, Sophy et moi, nous nous écrivions. Je lui expliquais en détail tout ce qui se passait; je lui expliquais l’attente. Ses réponses étaient précises, ciselées, architecturées à la fois pour m’apaiser et pour que j’allume ma lampe frontale. Sophy a pris chaque seconde pour une heure. Pour moi et pour Minnie. Elle m’a d’abord changé de fossé. Parce que Sophy est d’une douceur infinie. Puis, elle a pesé mon cœur, avec ma propre balance, avant de peser ses mots, avec le même instrument. Elle a surtout saisi que cette épreuve venait chercher de la profondeur barbelée en moi.

Mais le plus remarquable est lorsque Sophy m’a écrit le jour de la mort de sa vieille petite Po.

J’ai rencontré Po quelques jours à peine avant sa disparition, ne sachant rien, ni de moi ni de Sophy, qu’elle filerait si vite, l’étoile vénérable. Elle était merveilleuse, lumineuse. J’ai vu tout le bonheur de cette chatte gériatrique dans leur complicité, leur tendresse naturelle, contagieuse, un brin magique. Et puis est venu le Jour. Le jour où elle est partie swinger avec d’autres supernovæ. Ce grand jour-là, un 27 juin, vers 11 h, puis vers 17 h, Sophy a pris le temps de m’envoyer quelques mots, des murmures, sachant que cela m’aiderait à faire mes adieux à ma chatte, un jour ou l’autre. Et je lui en remercie du fond de mes constellations. Son courage, son immense compassion, la noblesse de son cœur : c’est Sophy pour les autres, c’est Sophy tous les jours, et pendant quelques dernières minutes intimes, c’est Sophy avec sa grande amie Po.

Po est partie avec l’image d’un sourire tendre, capable de lui faire oublier son souffle court, et même son plus petit silence.

Et moi, je me suis sentie privilégiée, honorée, sacrée d’un sentiment rare.

Minnie est toujours en vie en ce jour du dix-sept août deux-mille-quatorze, et plus Minnie que jamais… Je me comprends! Mais sa condition demeure compliquée; son avenir, même à court terme, un mystère. Je continue à lui administrer tous les soins qui peuvent lui donner une chance. Et même ceux qui n’ont pas l’air de faire grand-chose. J’y crois. Je l’aime. Sophy m’a offert et m’offre toujours un accompagnement essentiel dans cette épreuve d’endurance et de résilience (merci). Elle a saisi et traduit l’amour que je ressens pour ma Minnie comme un amour intégral. Ma chatte est une chatte. Et c’est ce qui la rend si grande à mes yeux.

Encore plus admirable est que Sophy a su éviter les bords escarpés, les fossés, les pièges, les trappes noires. Elle a marché au milieu franc du chemin, Po dans les bras, jusqu’au bout. Elle m’a dit : regarde, elle est partie. En souriant, en pleurant.

C’est ça, la Fondation Po.

Annie Broulx Lafleur

Annie Broulx Lafleur

 

 

Mise à jour concernant Octave

Bonne nouvelle : Octave a trouvé un foyer d’adoption! Plus besoin de passer d’un foyer à l’autre dans l’urgence, il connaîtra enfin la paix, la stabilité, et pourra finir ses jours sans stress, ce qui est très important pour un chat dans sa condition. Par contre, on doit lui trouver un foyer temporaire pour les mois de septembre et octobre. Je rappelle que toutes les dépenses liées à Octave sont payées par Adoptez un chat errant : nourriture, litière, médicaments, accessoires. Vous fournissez un foyer, de l’amour, et des soins.

Qui aura la chance de cohabiter avec Octave durant deux mois? Écris-moi ici, ou contacte directement Adoptez un chat errant. Tu ne regretteras pas de venir en aide à un minou malchanceux. Merci!

Octave, le chat le plus joufflu de l'univers, a besoin d'un foyer temporaire.

Octave, le chat le plus joufflu de l’univers, a besoin d’un foyer temporaire.

Belle visite, beau cadeau

Aujourd’hui, on a reçu de la belle visite. Simon est venu revoir Madame Maman, qui ira vivre chez lui dans une dizaine de jours. Eh oui, déjà! Elle va me manquer, cette minette.

Simon nous a ramené une autre pyramide de cannes de manger mou de luxe! La première n’était même pas finie, alors ça donne ceci :

Un bel exemple pour les chats survivalistes.

Un bel exemple pour les chats survivalistes.

Les p’tits démons seront donc bientôt sevrés. J’ai le feeling que ça va bien se passer. Et moi, je devrai me détacher de ces adorables petits êtres que je vois grandir de jour en jour…

Je te donne des nouvelles d’Octave très bientôt, chère lectrice!